Yéti et Compagnie célèbre la différence

La fin d’année s’accompagne bien souvent de nombreuses sorties cinéma pour toute la famille. Yéti et Compagnie est projeté dans les salles obscures depuis ce mercredi 17 octobre, pour le plaisir des petits comme des grands.

J’avais prévu d’emmener Loulou voir Yéti et Compagnie en avant-première le 7 octobre. Entre-temps j’ai oublié, et lancé les invitations pour la fête des grands-pères. Une fois que notre petite sortie m’est revenu en mémoire, il était bien sûr trop tard, et je ne peux pas encore être à deux endroits en même temps.

Comme les choses sont bien faites, les sorties cinéma se faisant le mercredi, j’ai pu prévoir une séance avec Loulou dès le premier jour. Je lui ai donc fait la surprise de l’emmener au cinéma, et une fois sur place il a vite compris que nous allions voir Yéti et Compagnie.

Vivant dans un petit village reculé, un jeune et intrépide yéti découvre une créature étrange qui, pensait-il jusque-là, n’existait que dans les contes : un humain ! Si c’est pour lui l’occasion de connaître la célébrité – et de conquérir la fille de ses rêves –, cette nouvelle sème le trouble dans la communauté yéti. Car qui sait les surprises que leur réserve encore le vaste monde ? (Allociné)

Yéti et Compagnie, un film d’animation qui fait sourire

Lorsque j’emmène Loulou au cinéma c’est notamment parce que moi aussi j’ai envie de voir le film projeté. Cela va de soi que je ne vais pas aller m’ennuyer pendant 1h30 devant Sam le Pompier ou la Pat’ Patrouille. Il faut dire que la bande-annonce me tentait bien et promettait un film d’animation plutôt drôle. Je dois reconnaître que je n’ai pas été déçu de l’humour transmis par Yéti et Compagnie. Nombreuses scènes ont fait rire petits et grands dans la salle. Les yétis sont plutôt forts en cascades, et ont le don de la chute bien réceptionnée.

Je ne sais pas si c’est le village caché des yétis ou le fait que certains ont des poils tellement long, mais le début du film m’a fait penser au dessin animé Les Trolls. Il y beaucoup moins de couleur, mais les bestioles lumineuses qui s’allument en tapant dans les mains, ou Migo qui chante son adoration pour sa vie, le compte est bon. De même, la musique n’est pas sans nous rappeler Moi, Moche et Méchant. Signée par Heitor Pereira dans les deux cas, on reconnaît quelques notes en début de plusieurs chansons de Yéti et Compagnie. Il faut avouer que ce sont deux recettes qui fonctionnent alors pas de raison d’être déçu.

Ce n’est pas le film d’animation de l’année. Il est sympa à regarder, permet de passer un bon moment avec les enfants. Mais en toute sincérité je ne vais pas le regarder en boucle, je ne suis même pas sûr de l’acheter en DVD. Il fait partie des dessins animés à voir, c’est tout. Pourtant il aborde un sujet qui me semble hyper important.

Vivre ensemble malgré la différence

Les yétis sont une légende pour les humains. Dans Yéti et Compagnie, les « petits pieds » sont aussi une chimère pour l’abominable homme des neiges. Sachant que toutes les légendes sont issues de faits réels. De part et d’autres, certains membres croient en l’existence des uns et des autres. Jusqu’à ce que le hasard confirme ses croyances en faisant se rencontrer ces deux espèces.

Les a priori sur les choses et les personnes qu’on ne connaît pas sont monnaie courante. Ce qui conduit bien souvent à des comportements disproportionnés. Pire encore, on a la fâcheuse tendance d’attaquer pour se défendre face à l’inconnu qui fait peur. Pour faire simple, on repassera pour la sociabilité et le civisme. Dans Yéti et Compagnie, ce sont les yétis qui vont en faire les frais. Mais ce sont aussi eux qui font faire preuve de la plus grande sagesse. Bien qu’ils aient longtemps choisi de mentir pour se protéger. Ils vont apprendre de leurs erreurs, et faire face plutôt que se cacher derrière leurs mensonges.

Ainsi on apprend qu’en arrêtant d’avoir peur, et en osant aller vers l’autre on peut avoir de belles surprises. Même si les différences séparent au premier abord. Elles peuvent être l’occasion de faire de nouvelles découvertes et de s’enrichir socialement et intellectuellement. Alors malgré la différence, on peut vivre ensemble dans la paix.

La morale de Yéti et Compagnie soutient des valeurs qu’il est primordial de transmettre à nos enfants. Allez-vous profiter des vacances pour aller voir ce film d’animation au cinéma ?

 

Yéti et Compagnie célèbre la différence - Envies et Blabla

No Comments :

Laisser un commentaire :

* Your email address will not be published.

A propos

loulou bisou maman enviesetblabla

Plutôt blog famille ou blog lifestyle ? Qu'importe la catégorie puisque je suis à la fois femme et maman, d'un Loulou de 5 ans. Parfois plus l'une que l'autre, mais jamais maman sans être femme ou femme sans son coeur de maman.

Avant tout exutoire, cet espace est aussi lieu de partage. J'allie mon amour pour l'écriture et mon envie de m'ouvrir au monde. C'est avec passion que chacun des articles publiés sont réalisés, pour que tous ressentent une part de celle que je suis à travers mes écrits. Mais aussi pour inviter les passants à rester un peu, et à intégrer la discussion.

Petite fille je rêvais d'avoir ma librairie pour dévorer tous les livres du monde, et pourquoi pas en écrire un à mon tour. Aujourd'hui j'écris pour les autres grâce à la rédaction web, dont j'ai fait mon métier depuis plusieurs mois. De quoi allier toutes mes passions pour être une femme et une maman accomplie.

J'adore recevoir des cartes postales:

enviesetblabla@gmail.com

* Your email address will not be published.

error: Ce contenu est protégé !