Stéréotypes de genre, il faut y mettre fin

Les garçons doivent faire ceci, les filles ne doivent pas faire cela, et inversement. Il est temps de dire stop aux stéréotypes de genre, et de rendre leur liberté aux enfants.

Il y a quelque temps j’avais écrit un article sur les stéréotypes innés que j’avais pu observer chez Loulou. Cependant il y a d’autres stéréotypes de genre qui n’ont pas lieu d’être, et qui continue à s’immiscer dans la vie de nos enfants.

La réception du livre Les filles peuvent le faire aussi / Les garçons peuvent le faire aussi est l’occasion de revenir sur ces clichés, qui ont tendance à me déclencher des crises d’urticaire. Je ne comprends pas qu’on puisse refuser à un enfant de faire ses propres expériences, ses propres choix.

Stéréotypes de genre, il faut y mettre fin. - Envies et Blabla

La fin des stéréotypes de genre pour que les enfants deviennent des adultes heureux

Non, les filles ne doivent pas systématiquement aimer le rose, les princesses, les paillettes et jouer à la poupée.
Non, les garçons ne doivent pas forcément jouer au foot, devenir pompier et aimer faire la bagarre.

Tous ces stéréotypes ont été inventé pour brider petits et grands. Car ces enfants, à qui on inculque ces clichés, grandiront et reproduiront le schéma. Pire encore, ils ne réaliseront pas toujours leurs rêves. N’est-ce pas à cause de toute cette pression sociale que les adultes perdent leur âme d’enfant ?

La femme aux fourneaux, et à s’occuper des enfants. L’homme au boulot, et à boire des coups avec les copains. Ce sont les bases de la famille traditionnelle, guidée par une société où l’homme domine. Les inégalités homme-femme sont d’ailleurs poussées par ces stéréotypes de genre dont on fait la propagande aux enfants.

Alors même qu’un homme peut tout aussi bien s’épanouir dans son rôle de père au foyer, et une femme dans une carrière professionnelle. Cela ne fera pas d’elle une mère indigne, mais une femme accomplie qui n’est pas seulement une maman. Cela ne fera pas de lui un moins que rien, mais un père et un mari attentionné et présent.

La fin des stéréotypes de genre pour que les enfants deviennent des adultes heureux - Envies et Blabla

Les filles / les garçons peuvent le faire … aussi

Une fille qui joue à la voiture choquera moins qu’un garçon qui jouent à la poupée. Pourtant n’est-ce pas lui donner les outils pour devenir un père aimant, un adulte prévenant, un homme respectueux et respectable ?
Pourquoi une fille n’aurait pas le droit de jouer au foot ? C’est un sport collectif avant tout, qui lui apprendra le respect des autres et le fair-play. Tout comme jouer aux gendarmes et aux voleurs peut lui transmettre des valeurs indispensables à la vie en société.

Laisser les enfants s’habiller comme ils l’entendent c’est les aider à prendre confiance en eux, à créer leur propre identité, à devenir un être unique. J’ai d’ailleurs rédigé un article sur la confiance en soi de l’enfant.
Pour la petite anecdote, Loulou s’habille seul le matin. Il lui arrive de mettre volontairement des chaussettes différentes. On pourrait se dire que personne ne les verra. Pourtant le regard des autres peut être cruel même pour un si petit détail. Alors il est important qu’il assume ses choix quels qu’ils soient, et qu’il en soit fier car c’est ce qui affirme sa personnalité.

Rose, bleu, à paillettes, avec des cœurs ou des dinosaures, il n’y a aucun code qui soit destiné aux garçons plus qu’aux filles, et inversement. Le plus important est que l’enfant se sente libre et en accord avec ses choix. Cela fera de lui un adulte accompli et confiant. Accompagner son enfant dans l’affirmation de son identité c’est lui éviter de devenir un mouton adulte qui risque de se faire manger par les loups.

Laissez-les exprimer leurs sentiments - Envies et Blabla

Laissez-les exprimer leurs sentiments

Dans le livre Les filles / les garçons peuvent le faire … aussi on retrouve de nombreux stéréotypes de genre visibles au premier coup d’œil. Mais il en existe d’autres dont on parle peu, qui sont également illustrés dans cet ouvrage.

La personnalité est elle aussi rangée dans des cases garçon / fille. Une fille ne doit pas être bagarreuse, leader, voire même polissonne. Une fille doit savoir se tenir, être toujours propre et douce.
Un garçon ne doit pas être timide, ne doit pas pleurer. S’il fait les 400 coups c’est normal, c’est un garçon. D’ailleurs se serait mieux si c’était lui le coq de la cour de récré. Il ne doit surtout pas se montrer faible.
Pleurer est-ce vraiment une faiblesse ?

Les adultes aussi, homme et femme, ont le droit de douter, de dire que ça ne va pas, et même de pleurer pour communiquer et extérioriser ce mal-être. Alors imaginez un enfant, qui n’a pas encore toutes les cartes du jeu de la vie en main, à qui on dit de ne pas exprimer ses craintes. C’est ni plus ni moins qu’une bombe à retardement qui risque d’exploser à l’adolescence, si ce n’est pas avant.

Etre introverti ou extraverti, quel que soit le sexe, n’est ni un défaut ni une qualité. C’est un trait de caractère avec lequel il faut composer. Alors il vaut mieux commencer le plus tôt possible pour en tirer tous les atouts nécessaires à la vie d’adulte. Car on peut être timide est faire de grandes choses.

Laisser un enfant faire les choses comme il l’entend, loin des stéréotypes de genre, c’est le laisser apprendre, découvrir et expérimenter. Un enfant libre deviendra un adulte accompli.
Comment gérez-vous ces stéréotypes avec vos enfants ?

Stéréotypes de genre, il faut y mettre fin. - Envies et Blabla

YOU MIGHT ALSO LIKE

  • Charlotte - Enfance Joyeuse
    15 mars 2019

    Je suis entièrement d’accord avec le message véhiculé ici. Il faut y mettre fin ! Pas plus tard qu’il y a deux jours une photo d’enfants a créé le buzz. Il s’agissait de deux enfants en tenue médicale. Le garçon avait écrit « futur médecin » et la fille « future infirmière » et chacun en rose et bleu bien évidemment… Les internautes ont réagi vivement pour lutter contre le stéréotype véhiculé dans cette photo ! Je pense sincèrement que les mentalités évoluent dans ce sens et je trouve ça super ! Ton article et le livre présenté y contribuent également alors merci ! Merci pour les enfants !

    • Elodie
      15 mars 2019

      Avec plaisir, merci à toi pour ce commentaire.
      En effet il y a un changement en marche, mais je trouve que ça ne va pas encore assez vite. Surtout, alors qu’on est en 2019, on devrait être bien plus avancé que cela face à ces stéréotypes, et aux inégalités homme-femme. J’espère sincèrement que les parents de la génération actuelle contribueront activement à ce changement.

  • 3 kleine grenouilles
    15 mars 2019

    Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse mais c’est parfois difficile d’aller à contre-courant de la société ou d’une partie de la société. Quand on reçoit forcément des vêtements roses pour la naissance d’une petite fille, quand les grands-parents veulent forcément offrir une poupée à la fille et une voiture au garçon, quand l’enfant répète ce qu’il a entendu à la crèche, à l’école, chez des amis, etc.
    Beaucoup de parents sont sensibilisés à ces stéréotypes… mais pas tous !

    • Elodie
      17 mars 2019

      Comme pour bien des choses il y aura toujours des gens fermés aux changements. Pour d’autres ce sont des habitudes ancrées depuis de nombreuses générations, et qui font les choses par automatisme. Mais en communiquant autour de nous, c’est déjà un bon début pour faire bouger les choses. Les enfants sont dans l’imitation, et en tant que parents c’est à nous de leur expliquer qu’il y a plusieurs options, et que c’est à eux de prendre la voie qu’il préfère sans se soucier de ce que les autres disent et font.

Leaver your comment