Jean-Christophe et Winnie, instant nostalgie

Mercredi 24 octobre, on replonge en enfance. Jean-Christophe et Winnie l’ourson vont vivre de nouvelles aventures à la Forêt des Rêves bleus … mais aussi à Londres.

Winnie l’ourson a bercé bien des générations. Nombreux sont les enfants qui ont un jour rêvé de trouver un arbre avec un trou les transportant à la porte de la Forêt des Rêves bleus. En ce qui me concerne j’ai toujours voulu avoir un bourriquet, avec son air triste qui le rend si mignon. D’ailleurs quand on va à la fête foraine, s’il y a des bourriquets dans les machines à pinces, l’homme connaît sa mission. C’est ainsi que Loulou s’est retrouvé avec plusieurs peluches mauves dans sa chambre. Sans compter les Winnie et le Tigrou qu’il a également en sa possession.

Alors aller voir Jean-Christophe et Winnie au cinéma c’est comme retourner en enfance, et revivre de belles aventures  avec nos héros aussi foufous que mignons. Tout en passant le relais à Loulou qui a été bercé par l’ourson jaune sans vraiment connaître son histoire.

Le temps a passé. Jean-Christophe, le petit garçon qui adorait arpenter la Forêt des Rêves bleus en compagnie de ses adorables et intrépides animaux en peluche, est désormais adulte. Mais avec l’âge, il est devenu sérieux et a perdu toute son imagination. Pour lui rappeler l’enfant attachant et enjoué qu’il n’a jamais cessé d’être, ses célèbres amis vont prendre tous les risques, y compris celui de s’aventurer dans notre monde bien réel… (Allociné)

Jean-Christophe et Winnie, nostalgie quand tu nous tiens

Je dois reconnaître que j’ai la larme facile et la gorge qui se noue rapidement. Mais Jean-Christophe et Winnie y vont fort avec l’émotion dès les premières minutes du film. On a le droit à un flashback des dernières aventures des amis : l’adieu de Jean-Christophe à ses compères en peluche dans la Forêt des Rêves bleus, l’arrivée au pensionnat, le décès de son père … Accrochez-vous à votre siège car ce film au parfum d’enfance n’est pas juste réalisé pour vous faire sourire.

Les couleurs assez sombres et fades du film apportent le côté ancien et l’ambiance nostalgique. Même Winnie et ses amis semblent avoir pris un coup de vieux, être un peu défraîchis. Pourtant on a toujours envie de les prendre dans nos bras pour leur faire de gros câlins. Ils n’ont pas non plus perdu de leur énergie, notamment Tigrou qui a toujours le rebond facile. Porcinet a toujours autant peur, tout comme Bourriquet est toujours dépressif. Coco, Maitre Hibou, mais aussi Maman Gourou et Petit Gourou sont également de la partie.

Tous sont réunis pour remettre Jean-Christophe sur les rails, et lui rappeler ce qui compte vraiment. La mission de ses amis d’enfance est représenté tel un fil rouge. Rouge comme la couleur du pull du Winnie, mais aussi rouge comme le célèbre ballon de l’histoire de nos petits héros. Un ballon qu’on ne pourra lâcher du regard et qui fera le lien entre les vies passées, présentes et futures des personnages. Ce ballon rouge représente l’enfance égarée d’un enfant devenu grand.

Ne jamais oublier son âme d’enfant

L’histoire de Jean-Christophe et Winnie me rappelle ce que souhaitait transmettre Saint-Exupéry dans le Petit Prince. Les adultes deviennent bien trop sérieux, font passer leur travail en priorité et en oubli leur âme d’enfant. Ils perdent toute imagination créative et finissent par se perdre eux-mêmes. C’est d’ailleurs ce qui conduit les Londoniens à croire qu’ils ont perdu la tête quand ils voient les peluches parler. Car une peluche qui parle cela ne peut pas exister.

De même que certains perdent la magie de Noël en grandissant car le grand barbu n’existe pas. Pardon si je vous apprends cette triste nouvelle. Mais je vous rassure la magie de Noël est en chacun de nous. Ce sont tous ceux qui croient en cette magie chaleureuse et de partage qui sont les Père Noël. N’est-il pas plus joyeux d’avoir des centaines de lutins prêts à illuminer la vie de leurs proches, qu’un gros monsieur vêtu de rouge qui se garde les cookies pour lui ?

La vie de Jean-Christophe ne semble tenir qu’à un fil. Il est à deux doigts de tout perdre. Jusqu’à ce que Winnie le pousse à renouer avec ce qui le fait vraiment vivre. Ce qui d’ailleurs fait vivre et sourire tout le monde : la légèreté des jeux d’enfants. Winnie l’ourson est son « petit peu de cervelles » en connaît un rayon sur les choses simples qui rendent la vie bien plus jolie. Il est aussi le maître pour vivre au jour le jour, et ne pas se soucier de demain ni d’hier. Demain, hier, aujourd’hui cela fait trop de jours, il préfère vivre l’instant présent et profiter d’aujourd’hui et de ses amis.

Avez-vous été bercé par la philosophie de Winnie l’ourson ? Si vous l’aviez oublié, n’attendez pas pour aller voir Jean-Christophe et Winnie au cinéma.

 

Jean-Christophe et Winnie, nostalgie quand tu nous tiens - Envies et Blabla

No Comments :

Laisser un commentaire :

* Your email address will not be published.

A propos

loulou bisou maman enviesetblabla

Plutôt blog famille ou blog lifestyle ? Qu'importe la catégorie puisque je suis à la fois femme et maman, d'un Loulou de 5 ans. Parfois plus l'une que l'autre, mais jamais maman sans être femme ou femme sans son coeur de maman.

Avant tout exutoire, cet espace est aussi lieu de partage. J'allie mon amour pour l'écriture et mon envie de m'ouvrir au monde. C'est avec passion que chacun des articles publiés sont réalisés, pour que tous ressentent une part de celle que je suis à travers mes écrits. Mais aussi pour inviter les passants à rester un peu, et à intégrer la discussion.

Petite fille je rêvais d'avoir ma librairie pour dévorer tous les livres du monde, et pourquoi pas en écrire un à mon tour. Aujourd'hui j'écris pour les autres grâce à la rédaction web, dont j'ai fait mon métier depuis plusieurs mois. De quoi allier toutes mes passions pour être une femme et une maman accomplie.

J'adore recevoir des cartes postales:

enviesetblabla@gmail.com

* Your email address will not be published.

error: Ce contenu est protégé !