Pierre Lapin fait son cinéma

Beatrix Potter a bercé bien des enfants avec les contes de Pierre Lapin. Après s’être retrouvé sur petit écran avec ses aventures animés, le lapin intrépide est désormais au cinéma plus vrai que nature.

J’adore les dessins animés « à l’ancienne ». Les histoires de Père Castor ou encore Les malheurs de Sophie ont bercé mon enfance. Je regrette tellement que la majorité des dessins animés actuels soient si éloignés de ces contes. Aujourd’hui ils sont remplacés par des dessins animés numériques souvent absurdes.

Quand j’ai entendu parlé de l’adaptation cinématographique de Pierre Lapin j’ai été ravi. Lorsque Loulou était plus petit nous regardions le dessin animé à la télévision, pour mon plus grand plaisir. A l’approche de la sortie en salle du film, il était demandeur pour le voir. Il n’en fallait pas plus pour que le lapin de Pâques apporte des places de cinéma en plus des chocolats.

Le petit lapin préféré des jeunes lecteurs depuis des générations est désormais le héros d’un film plein d’aventures et d’espièglerie ! L’éternelle lutte de Pierre Lapin avec M. McGregor pour les légumes du potager va atteindre des sommets. Sans parler de leur rivalité pour plaire à cette charmante voisine qui adore les animaux… Bien au-delà du jardin, de nombreuses péripéties les entraîneront de la magnifique région des lacs en Angleterre jusqu’à Londres ! (Allociné)

Les folles aventures de l’espiègle Pierre Lapin

Pierre Lapin est un conte qui ne semble pas avoir pris une ride avec cette nouvelle adaptation. Le héros à grandes oreilles est toujours aussi mignon qu’espiègle. Il peut toujours compter sur sa famille pour vivre des aventures mouvementées dans la campagne anglaise. D’ailleurs la grande majorité du film se déroule dans un véritable petit coin de paradis. La maison des McGregor tout comme celle de leur voisine Béa sont très différentes mais tout aussi charmantes l’une que l’autre. J’avais bien envie d’aller pique-niquer dans ce décor verdoyant, et de vivre en direct les aventures de Pierre et de ses compères. D’autant que les animaux présents sont tous plus vrais que nature, si on n’oublie qu’ils sont tous habillés ^^. Mais sans sa légendaire veste bleue, Pierre Lapin ne serait pas Pierre Lapin.

Je dois bien admettre que les prouesses technologiques au cinéma m’épatent toujours. Surtout pour un film comme celui-ci, sans chichi, qui ne relève pas du fantastique ou de la science fiction a proprement parlé. Alors voir des lapins aussi réalistes grimper dans les arbres, ou organisé une super fiesta avec toute la faune des environs, c’est assez remarquable. C’est aussi ce qui rend le film encore plus vivant. Si on assistait à un simple spectacle de marionnettiste le film n’aurait pas le même impact. Tout ces animaux sont mis en scène avec beaucoup d’humour. La relation conflictuelle entre Pierre Lapin et le jeune McGregor est aussi très comique. J’ai beaucoup ri pendant tout le film, et c’était général dans toute la salle.

Les jolis clins d’œil à l’oeuvre de Beatrix Potter

Il y a aussi une bonne dose d’émotion grâce à la relation que Pierre entretient avec Béa. Cette dernière est comme la maman des lapins. Elle les protège des McGregor, leur offre un abri et les sèche dès qu’il pleut. Mais quoi de plus normal pour ce personnage qui est un clin d’œil à Beatrix Potter, la créatrice de Pierre Lapin. D’ailleurs dans l’atelier de Béa ses plus belles œuvres sont des aquarelles du conte. C’était pour moi un véritable plaisir que de retrouver ces magnifiques dessins. J’ai aussi beaucoup apprécié la fidélité du film à l’univers créé par Beatrix Potter. Bien que l’histoire est inédite, les personnages sont tous là même si certains sont bien plus délurés que d’ordinaire.

Pierre Lapin n’est d’ailleurs pas en reste pour rendre la vie difficile aux McGregor, et notamment à Thomas qui a eu un coup de cœur pour la jolie Bea. Certains de ces coups malicieux peuvent d’ailleurs paraître un peu limite. Comme lorsqu’il se vante de la mort du vieux McGregor, et qu’il croit avoir réitérer l’exploit avec Thomas. D’ailleurs l’attaque à coup de mûres alors qu’il est allergique a largement fait polémique au delà de l’Atlantique.

Au delà des ces scènes qui peuvent être mal interprétées, voire mal comprises par les plus petits, Pierre Lapin est une belle réussite. Un joli film autant par son histoire que par ses couleurs pour passer un agréable moment en famille.

 

Pierre Lapin fait son cinéma - Envies et Blabla

1 Comment :

  1. […] A vrai dire la dernière fois que je vous ai donné mon avis sur un film, c’était pour Pierre Lapin au mois d’avril. Mais l’été je préfère profiter de la chaleur du soleil, que de […]


Laisser un commentaire :

* Your email address will not be published.

A propos

loulou bisou maman enviesetblabla

Plutôt blog famille ou blog lifestyle ? Qu'importe la catégorie puisque je suis à la fois femme et maman, d'un Loulou de 5 ans. Parfois plus l'une que l'autre, mais jamais maman sans être femme ou femme sans son coeur de maman.

Avant tout exutoire, cet espace est aussi lieu de partage. J'allie mon amour pour l'écriture et mon envie de m'ouvrir au monde. C'est avec passion que chacun des articles publiés sont réalisés, pour que tous ressentent une part de celle que je suis à travers mes écrits. Mais aussi pour inviter les passants à rester un peu, et à intégrer la discussion.

Petite fille je rêvais d'avoir ma librairie pour dévorer tous les livres du monde, et pourquoi pas en écrire un à mon tour. Aujourd'hui j'écris pour les autres grâce à la rédaction web, dont j'ai fait mon métier depuis plusieurs mois. De quoi allier toutes mes passions pour être une femme et une maman accomplie.

J'adore recevoir des cartes postales:

enviesetblabla@gmail.com

* Your email address will not be published.

error: Ce contenu est protégé !