Coco, l’émotion forte de Disney

Coco, le dernier né de Disney, sort dans les cinéma le 29 novembre. Avec Loulou nous sommes allé le voir lors d’une avant-première. Si je peux vous donner un conseil : prévoyez les mouchoirs.

Vous le savez, je suis fan de l’univers Disney. Même si je n’ai pas toujours eu l’occasion d’aller voir chaque nouveau film d’animation lors de leur sortie au cinéma, je les achète ensuite en DVD. Cette fois en revanche nous avons pu nous rendre à l’avant-première de Coco, le dernier film d’animation Disney-Pixar.

En prime on a même eu le droit à un court métrage de la Reine des Neiges. A la place des éternelles annonces publicitaires, a été diffusé L’Aventure givrée d’Olaf. On y retrouve un Olaf toujours aussi mignon, drôle et attendrissant. Mais là n’est pas le sujet de cet article. D’autant qu’il y en a un autre qui est adorable : il s’agit de Miguel, le petit héros du film d’animation Coco.

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz.
Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révélera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel… (Allociné)

Coco est un feu d’artifice d’émotions

Toute l’histoire se déroule autour d’el dia de los muertos, la fête des morts traditionnelle au Mexique. Une célébration festive qui se distingue par des maquillages et décorations aux couleurs multiples. Ce que les studios Disney-Pixar ont parfaitement mis en avant avec des décors absolument sublimes, aux couleurs saturées. Mais aussi avec des lumières à la fois festives et douces qui apportent de la chaleur aux images fortement colorées.

Les festivités se font également en musique avec des Mariachi qui mettent l’ambiance. Alors même que la famille du petit Miguel, très traditionaliste, a banni toute forme de musique depuis plusieurs générations. Mais le petit garçon n’entends pas les choses de la même façon. Son amour pour la musique semble être plus fort que tout, plus fort que le lien qui le lie à ses proches.

Le voici alors embarqué dans une fantastique aventure, où les émotions deviennent aussi flamboyantes que les couleurs des dessins. Il découvre alors que tout ce en quoi il croit n’est pas forcément la vérité. Mais c’est parce qu’il a essayé de lui-même et qu’il a fait des erreurs, qu’il a apprit de ces dernières. Il a notamment appris qu’il fallait voir plus loin que ce que les apparences veulent bien nous révéler. C’est d’ailleurs ce qui fait souvent défaut aux adultes. Ils pensent tout savoir, et ne se pose jamais la question de savoir s’il existe une autre explication aux faits.

Bien qu’il y ait de l’humour, un esprit festif, Coco est avant tout une histoire de famille … qui a bien failli me tirer une larme. Vous êtes allé le voir ?

Coco, l'émotion forte de Disney - Envies et Blabla

1 Comment :

  1. […] d’année nombreuses sont les sorties cinéma que je n’ai pas envie de rater. Après le Disney Coco, c’est Paddington 2 que je suis allé voir. Une fois encore lors d’une avant-première […]


Laisser un commentaire :

* Your email address will not be published.

A propos

loulou bisou maman enviesetblabla

Plutôt blog famille ou blog lifestyle ? Qu'importe la catégorie puisque je suis à la fois femme et maman, d'un Loulou de 5 ans. Parfois plus l'une que l'autre, mais jamais maman sans être femme ou femme sans son coeur de maman.

Avant tout exutoire, cet espace est aussi lieu de partage. J'allie mon amour pour l'écriture et mon envie de m'ouvrir au monde. C'est avec passion que chacun des articles publiés sont réalisés, pour que tous ressentent une part de celle que je suis à travers mes écrits. Mais aussi pour inviter les passants à rester un peu, et à intégrer la discussion.

Petite fille je rêvais d'avoir ma librairie pour dévorer tous les livres du monde, et pourquoi pas en écrire un à mon tour. Aujourd'hui j'écris pour les autres grâce à la rédaction web, dont j'ai fait mon métier depuis plusieurs mois. De quoi allier toutes mes passions pour être une femme et une maman accomplie.

J'adore recevoir des cartes postales:

enviesetblabla@gmail.com

* Your email address will not be published.