6 ans de toi …

Tu es arrivé dans nos vies sûrement parce que c’était écrit. On ne s’attendait pas à ce que tu modifies nos plans aussi tôt, à ce que tu nous lis à jamais quoi qu’il puisse se passer dans les années à venir. Voilà déjà 6 ans que je suis devenu maman, 6 ans que tu nous en fait voir de toutes les couleurs, 6 ans de toi que j’aime tant.

C’était en fin d’après-midi que les premières contractions sont apparues. Du moins je l’ai compris quelques heures plus tard quand celles-ci se sont faites plus intenses, plus proches. Allongé, debout, assise, je ne savais plus comment m’installer. La douleur se faisait chaque fois plus forte, et durée de plus en plus longtemps. Mais impossible de savoir combien temps s’écoulait entre chaque nouvelle contraction. J’ai tenu bon encore et encore, jusqu’à cet instant où je n’en pouvais plus. Parler pour dire à ton papa qu’il était temps d’appeler les pompiers a été une épreuve.

Leur arrivée m’a semblé durer une éternité. Par chance nous habitions à 5 minutes de la maternité, j’allais bientôt pouvoir lâcher prise et te laisser arriver. Tu n’as pas perdu de temps d’ailleurs pour venir à ma rencontre. Tu es arrivé si vite, ce 10 février 2012 à 5h30 précise. Je me souviens encore de l’heure affichée en rouge sur l’horloge de la salle d’accouchement.

6 ans de toi ... - Envies et Blabla

6 ans à grandir ensemble

C’était il y a 6 ans, et pourtant je m’en souviens comme si c’était hier. Souvent j’ai eu peur d’oublier le jour de notre rencontre, et pourtant non. Je me rappelle encore l’étonnement de voir ce bébé avec sa petite tête en forme de ballon de rugby. Ce petit être qui a grandi en moi, que j’ai senti bougé tellement de fois au point d’en avoir mal aux côtes. En un battement de cils me voilà devenu responsable du plus beau mais aussi du plus fragile des cadeaux que la vie puisse nous faire.

Alors même que j’angoisse face aux imprévus, il fallait que je m’occupe de toi. Tu es mon fils, et pourtant je ne savais rien de toi. Je me suis lancé dans l’inconnu, et les choses se sont faites naturellement. J’ai appris à reconnaître tes besoins, tes douleurs, tes peurs, même si parfois le doute s’installait. Voilà déjà 6 ans que je t’aide à grandir, que tu apprends de moi tout comme j’ai appris et j’apprends encore de toi. J’étais, je suis et je serais toujours là pour toi, mais toi tu es mon guide depuis le premier jour. Tu es mon moteur, le seul dont j’attend la reconnaissance, le seul capable de me toucher en plein cœur avec tes sourires comme avec tes larmes.

Te dire je t’aime est si facile

Tu m’as aussi appris à dire je t’aime sans avoir peur que le monde ne s’écroule autour de moi. Il est d’ailleurs si simple de te dire ces mots. « Je t’aime » est même devenu trop commun pour refléter tout l’Amour que je te porte. Il parait évident d’aimer son enfant bien plus que soi, pourtant les sentiments qui s’emparent de moi sont incommensurables.

Même dans les moments difficiles où tu te cherches, où tu testes mes limites, tout le bonheur que tu m’apportes fini par effacer la colère. Bien souvent je suis la première à revenir vers toi, de peur de t’avoir blessé, de t’avoir fait peur et que tu m’en veuilles. Il y a eu cette fois où tu as meurtri mon cœur en me disant que tu voulais changer de maman. Je n’ai pas pu retenir les larmes qui ont coulé sur mon visage, et tu as pris conscience de l’impact que tu as sur moi. Une épreuve qui nous a pourtant fait grandir tous les deux.

6 ans de toi ... - Envies et Blabla

Un cap pour ta maman, une nouvelle aventure pour toi

Tu grandis physiquement et tout le monde n’a de cesse de me le rappeler. Ces derniers mois j’ai constaté un autre changement en toi : mon petit démon s’assagit. On m’a souvent dit que si tu t’en prenais à moi parce que je suis ton repère, le pilier sur lequel te reposer. Il m’est arrivé d’être fatigué, épuisé d’être toujours là pour toi mais j’ai tenu bon. Aujourd’hui je récolte le fruit de mes efforts. Tes 6 ans sont un nouveau cap dans nos vies respectives. Tout autour de moi me dit que s’en est fini de mon bébé. Il a définitivement laissé place à un petit garçon bien dans ses baskets. Je crois d’ailleurs que je suis en plein deuil de ce petit être si fragile et entièrement dépendant de moi. Jamais je n’ai autant pensé à toi bébé que ces dernières semaines.

Je n’aurais jamais imaginé qu’avoir 6 ans était une étape aussi concrète. Tu te vois déjà en CP … wouah tu iras en primaire bientôt ! Tu sais que tu auras du travail à la maison, mais ça ne te fait pas peur puisque tu as la soif d’apprendre. Il n’y a pas si longtemps tu m’as même demandé ce qu’il y aurait après l’école. Tu t’imagines si loin et si grand alors que j’ai juste envie d’appuyer sur le frein. Je sais que tu as encore besoin de moi, et parfois tu me le rappelles comme pour me rassurer, me dire que tout va bien, que tu es encore là.

A l’aube de tes 6 ans je ne suis pas certaine que tu assimileras l’impact de ces mots. La tornade que mon cœur a subi en les écrivant. Alors je vais les garder précieusement, pour te les confier quand tu seras encore plus grand.

6 ans de toi ... - Envies et Blabla

1 Comment :

  1. […] de cœur pour celui avec la mention I Love You. S’il y a bien un être à qui je n’ai pas peur de dire je t’aime, c’est mon fils. Alors sur ce plateau souvenir on y retrouve diverses photos de […]


Laisser un commentaire :

* Your email address will not be published.

A propos

loulou bisou maman enviesetblabla

Plutôt blog famille ou blog lifestyle ? Qu'importe la catégorie puisque je suis à la fois femme et maman, d'un Loulou de 5 ans. Parfois plus l'une que l'autre, mais jamais maman sans être femme ou femme sans son coeur de maman.

Avant tout exutoire, cet espace est aussi lieu de partage. J'allie mon amour pour l'écriture et mon envie de m'ouvrir au monde. C'est avec passion que chacun des articles publiés sont réalisés, pour que tous ressentent une part de celle que je suis à travers mes écrits. Mais aussi pour inviter les passants à rester un peu, et à intégrer la discussion.

Petite fille je rêvais d'avoir ma librairie pour dévorer tous les livres du monde, et pourquoi pas en écrire un à mon tour. Aujourd'hui j'écris pour les autres grâce à la rédaction web, dont j'ai fait mon métier depuis plusieurs mois. De quoi allier toutes mes passions pour être une femme et une maman accomplie.

J'adore recevoir des cartes postales:

enviesetblabla@gmail.com

* Your email address will not be published.

error: Ce contenu est protégé !